mardi, avril 03, 2007

L'amour, naive priorite

Etre sage et mature dans un monde qui se montre de plus en plus exigent et agressif, c’est mettre les chances de son coté pour garantir un avenir réussi. Et l’avenir, aujourd’hui, tourne autour de la vie professionnelle. Etre sérieux c’est donc fixer ses priorités et consacrer la plus grande partie de son temps à étudier et à travailler pour faire face à la compétition. C’est refuser les tentatives diverses qui rendent les esprits oisifs et les vies inutiles et se dédier à sa vocation. Etre ambitieux, aujourd’hui, est une qualité de plus en plus commune et courante, adaptation normale de l’Homme aux impératifs de la société. Mais la vie est trop courte. Et le travail infini. La vie monotone. Et le développement perpétuel. La réussite importante. Mais le bonheur aussi. Les ambitions nécessaires. Mais les rêves vitaux. Il est certes important de progresser. Mais beaucoup plus important de s’aimer. C’est une qualité de vie à rechercher. Cet amour qu’on élimine souvent par un geste de la main, par un détour de regard, par un appel jamais rendu, par la peur d’une belle histoire, par l’influence d’amis célibataires, par les idées préconçues sur l’amour destructeur, par la contestation de son existence, par des phrases froides, par des rendez-vous qui ne mènent nulle part manque à chacune de nos vies.
Les priorités constituent une hiérarchie nécessaire dans un souci d’ordre et de clarté. Elles sont là pour apaiser une conscience avide de stabilité. Mais au sommet de cette pyramide, aussi froids que nous souhaiterions être parfois, il y a l’amour. Car seul l’amour garantit la réalisation de tous les buts inférieurs. L’amour est le but que nous recherchons tous. Et une fois trouvé, il doit être conservé car il nécessite comme toute belle chose un minimum de travail. L’amour doit pouvoir occuper une place aussi importante que les choses sérieuses de la vie. Il doit mériter les changements de plans, les sacrifices et les concessions. Sérieuse j’ai des priorités. Réaliste, j’ai toujours écarté l’amour. Optimiste, aujourd’hui, je l’accepte. Amoureuse, j’aime l’amour.

1 commentaire:

Alexis a dit…

je ne suis pas trop impressione par la maniere dont tu ecris, tes pensees, et la concretisation de ta/tes passion(s). Un jour ou l'autre tu aurai devoile ta puissance in reaching out to people and convincing them unequivocaly. Sharing your thoughts and your minds analysis in captivating people's interactions, the environments, and the world we live in to this point and implicating them on text is refreshingly GREAT. well Karen, jpeu rien dire more then: on est Gemeaux! :) i'll keep reading and seing how you evolve and mature more and more in your writting to the road to perfection (which isn't far away).

best wishes (desole jecri en anglais, je sui mieux en anglais ces jour-ci :( lol)

Regards,

Alex K