dimanche, avril 25, 2010

La vie en parachute

Chute libre. Paysage fantastique. Sensation de liberté. Sentiment de risque. Laisser-aller total. Excès d’adrénalines. Passion pour le danger. Soucis évacués. Perte de contrôle intentionnelle. Amour de l’extrême.

Je n’ai jamais fait du parachute. Je n’ai jamais eu le courage. Et j’ai toujours aimé être en contrôle. Ne dépendre de rien. Tout calculer. Se sentir maitre de son destin. Avoir les pieds bien sur terre. La tete bien devant. Les passions sans risque et peu passionees. Et se demander pourquoi l’on ressent du chagrin?

Faut-il vivre en suivant des directives bien précises qui guident nos actions conformément aux lois de la société, logiques ou pas logiques, rationnelles ou pas, morales ou pas, religieuses ou pas, sympas ou pas? Faut-il les suivre rien que pour être bien intégré, pour être comme les autres, pour avoir la vie facile, pour ne rien regretter?

Ou faut-il vivre en saut de parachute? Se lâcher. Prendre du risque, respirer l’air frais, celui d’en haut, observer la vie des hauteurs, baisser l’œil et la snober, faire des amis parmi les oiseaux, planer aux dessus des nuages et ne voir que le bleu, ne jamais avoir chaud, sentir des sensations magiques, vivre hors la loi… et toucher terre de temps en temps?

Je n’ai jamais fait du parachute. Mais l’idée me plait. Dis-moi, comment c’était?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

meme d'en bas cetait genial !
je t'en dirai un peu plus lorsque je me serai fait des amis parmi les oiseaux la haut ;-)

ayat_karen a dit…

Daccord. je compte sur toi pour m'introduire. :)