dimanche, avril 10, 2011

Adriana

Ils se sont rencontrés à Zurich. Elle y travaillait. Et lui, lui était là-bas pour le weekend. Ca s’est vite passé. Le courant d’abord. Puis les mots doux à l’oreille. Un verre de champagne. Des sourires timides. Un rendez-vous le weekend d’après.

Elle n’était pas sûre qu’il reviendrait. Toute la semaine, elle appréhendait le vendredi. Elle le voulait autant qu’elle le craignait. Mais il revint. Comme promis. Le sourire au visage et une fleur à la main. Les weekends comme celui-là se succédèrent. Vite, elle bougea à Londres. Elle se voyait déjà mariée à lui avec deux gosses dans le salon et un dans le ventre.

D’abord c’était génial. Elle trouva un job à canary wharf. Elle s’installa, se fit quelques copines dans le quartier, elle acheta de nouvelles serviettes, un vase pour mettre des fleurs et un livre de cuisine. Elle rencontra ses parents. Sympas, rien de plus. Sa sœur, qui se prend pour une petite princesse, un peu moins. Mais ca va. Le bilan total était plutôt positif.

Elle cuisina de bons petits plats. Il devenait de plus en plus occupé. Et elle de plus en plus triste. Souvent les vendredis soirs, il voulait lire plutôt que la voir. Et elle sortait souvent, parfois avec moi, et parfois avec d’autres que je ne connais pas. Il ne lui demandait jamais où elle a été. Il s’en foutait déjà.

Elle essayait de lui en parler. Souvent. Mais il était toujours occupé. Elle organisait des weekends en amoureux, des diners sur la terrasse, des escapades à deux, elle faisait de la glace.

C’était mort. Elle le savait. Elle décida de bouger. Elle est italienne et ses réactions sont parfois exagérées. Il n’a pas tout de suite remarqué. C’est un homme sérieux … très très occupé.

Un jour, il rentra de bonne heure. Le vase était vide. La cuisine silencieuse. Le séchoir manquait du plancher. Les rideaux étaient bien fermés. Elle était partie. Il voulut la rattraper. Mais il était déjà trop tard. Elle avait déjà payé six mois d’avance pour un nouveau loyer. Il essaya de l’appeler. Mais elle était, à son tour, devenue très occupée…

A faire ses ongles.

.
©

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je viens d'ajouter votre flux à mes favoris. J'aime beaucoup lire vos messages.

ayat_karen a dit…

Merci énormément ! Ceci me rend tellement heureuse.