mercredi, juin 17, 2009

Range-moi ce livre neuf

Mes livres préférés sont ceux qui ont un peu jauni, dont les pages sont un peu déchirées, qui ont un petit message écrit a l’encre noire sur le revers de la couverture et dont quelques mots se sont effaces avec le temps… J’aime savoir qu’ils ont un jour appartenu a quelqu’un, qu’ils ont été lu, qu’ils ont fait sourire et pleurer, qu’ils ont fait plaisir, qu’ils ont constitue un cadeau d’anniversaire, qu’ils ont été empruntes, perdus, voles, qu’ils ont fait rougir, rire, insulter, qu’ils ont été échangés, confiés et jetés.
Les gens sont pareils. Comme les livres. Plus ils ont vécu, et plus ils sont intéressants. Plus ils souffrent d’imperfection et plus ils sont uniques…
Personne n’est parfait. Et ce sont souvent les défauts qui nous font craquer… on tombe amoureux d’une personne parce qu’on adore son arrogance, sa gourmandise, son nez un peu trop grand ou son grain de beauté sur la joue droite. On tombe amoureux d’un sale caractère, d’un air trop fier, de dents n’importe comment, d’un rire trop drôle ou d’une jalousie poussée a l’extrême.
Les défauts on les accepte. On les aime. Et on s’y attache. Les défauts font d’une personne unique. Les défauts rendent la personne qu’on aime réelle, vraie, originale. Alors range moi ce livre neuf que je ne saurais lire. Je déteste sa rigidité, ses pages trop blanches, son écriture trop soyeuse, son odeur d’imprimerie, sa couverture imperméable et glissante… un livre neuf n’a pas d’histoire à raconter. Il se referme tout seul à chaque fois que j’essaie de l’ouvrir… Je ne suis intéressée que par les livres parfaits d’imperfections.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Tres belle comme pensée
ca touche droit au coeur

Tito

ayat_karen a dit…

Merci Tito :)