lundi, juin 05, 2006

Et si c’était simplement… impossible ?

Il suffit, dit-on, de la bonne recette pour réussir : un peu de volonté, du courage, quelques heures de sommeil en moins, de la force et surtout de la patience. Il suffit de la bonne recette, et tout se passera comme prévu. Pas vraiment comme prévu. Bref, comme souhaité. Comme s’il suffisait d’un bon mélange pour réussir ce qu’on tente d’achever pour la première fois. La chance du débutant ? Tu parles…

Il suffit, dit-on, de patienter quelques quatre semaines pour que la vie recommence. Comme s’il était facile de tout suspendre quand on a tellement de vie dans les veines. Comme s’il était facile de mettre « on hold » notre envie de vivre. De vivre vraiment. « On » ne comprend simplement pas que c’est dur de jouer le rôle de la mort. « On » ne comprend pas que ces quatre semaines font vraiment mal. Et qu’il y a des moments où l’on a besoin d’abandonner.

Il suffit, dit encore « on », de s’organiser. Mais comment organiser la discorde qui est par définition le chaos total. Comment organiser des cours entremêlés que l’on fait mine de comprendre, juste pour être bon joueur ? Et combien de temps dure la comédie ? Et si elle reprenait son sérieux et décidait de reprendre sa forme initiale (l’incompréhension) juste avant le « grand moment », le jour des exams ?

Il suffit, dit-on, de bien vouloir étudier. Il suffit de saisir « la logique des choses » (la logique ?!). Parce qu’il est facile de donner des conseils, mais bien plus dur de refuser le soleil.
Et si c’était simplement… impossible ?

3 commentaires:

Nefertari a dit…

j'avais tout a fait le meme avis que toi-je l'ai tjs- mais il y a qlq semaines, j'ai vu une affiche(je c pas comment ca sapelle) dans le bureau de mon prof. l'affiche avait comme titre: don't quit. et la derniere phrase ct: rest, but don't quit.
la vie c'est des moments difficiles, et qlq moments de repos. ils sont courts ces moments de repos, mais tellement delicieux.
auj tu en a marre, tu veux tout abandonner. mais rapelle toi de ce que je vais te dire: qlq jours apres la fin de tes exams tu auras envie d'etudier. les livres vont te manquer. tu iras lire un roman. mais la loi 4 du decret 1138 te manquera. a ce moment la rapelle toi que la loi la plus importante c BRL!!!!!!!
happy birthday sweety!

~Chris~ a dit…

A coeur vaillant, rien d'impossible... et j'ai rarement vu plus vaillant que le tien, ni plus grand... c'est peu etre ce qui donne corps a ce que tu écrit... Pense a ce que tu a vue, alors que beaucoup se contente de vivre sans jamai regardé en arriere... pense a ce qu'il m'a fallu faire alor qu'il t'a suffit d'écrir... difficle, sans aucun doute... mais surrement pas impossible... pas pour toi...

ayat_karen a dit…

A nefertari:
tu as parfaitement raison.. je le sais. Mais on passe tous, je crois, par des moments dincertitude, de fatigue, dennui...
On etait jeune... mais je crois que cette loi un jour "promulguee" s'applique encore aujourdhui. Elle a su defier le temps... "BRL". Elle naurait pas ete mieux si ecrite maintenant. Peut etre que les enfants comprennent mieux la vie?
Merci pr tout...