mercredi, août 30, 2006

Ce qu'on nous dit.

On nous dit beaucoup de trucs. Ces choses réfléchies de grandes personnes : ne bois pas trop, fume moins, rentre tôt, étudie, sois plus sérieux, ne parle pas à autrui qui est égoïste, vicieux, agressif, méchant, malin. On nous donne beaucoup de conseils, qu’on suivra peut-être mais peut-être pas. On ne les suivra souvent pas, on fera mine d’acquiescer rien que pour faire taire gentiment l’auteur de ces directives, on sourira d’une façon hypocrite rien que pour faire croire à la personne en question qu’on est tout à fait d’accord. Alors qu’au fond : on s’en fout !
On s’en fout souvent. Et c’est la vérité. Pourquoi ? Parce qu’on a tous besoin d’essayer, et de tomber dans l’erreur, le faux, le décevant, le choquant. On en a besoin, et on n’apprend que de nos expériences. Parce que les autres ne savent rien. Absolument rien. Ou si peu.
On nous dit tellement de choses sous forme de phrases préfabriquées qui sonnent sérieuses et matures à souhait, belles en théorie, si difficilement applicables en pratique.

J’ai surtout entendu : « ne fais confiance à personne ». Je trouve que c’est tellement dommage. Car ce n’est qu’en donnant à l’autre sa confiance qu’on la mérite en retour et ce n’est qu’ainsi qu’on vit à fond et réellement les relations sociales. Car autrui ne peut nous décevoir quand il vient de recevoir un si beau cadeau : la confiance. C’est bien sur un risque à prendre mais ce n’est qu’en risquant qu’on gagne.
Alors vous entendrez de trop beaux conseils de la bouche de ceux qui savent mieux et plus. Vous pourrez bien sur les écouter. Et vous aurez raison. Ou bien vous pouvez opter pour la seconde des solutions, celle que je préfère. Vous pouvez choisir de VIVRE.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

choix de vivre...
un vin qui delivre..
un amour qui ennivre...
elsa valse et valsera...


"Qu'elle valse inconnue entraînante et magique
M'emporte malgré moi comme une folle idée
Je sens fuir sous mes pieds cette époque tragique
Elsa quelle est cette musique
Ce n'est plus moi qui parle et mes pas sont guidés



Cette valse est un vin qui ressemble au Saumur
Cette valse est le vin que j'ai bu dans tes bras
Tes cheveux en sont l'or et mes vers s'en émurent
Valsons-la comme on saute un mur
Ton nom s'y murmure Elsa valse et valsera

Nefertari a dit…

tu as tout a fait raison, il faut tomber pour se relever. il faut etre fou pour ensuite aimer le calme.