mercredi, mars 21, 2007

Mes emotions

Trop émotive, me disaient-ils. Et ça ressemblait bien à un reproche. Un tout petit rien me faisait pleurer. Un mot maladroit me faisait rougir. Une critique m’empêchait de dormir. Ma vie était conditionnée par les autres. Des autres que j’ai appris à exclure petit à petit… au point de perdre mes émotions.
Entre ces deux états extrêmes une situation intermédiaire pendant laquelle j’ai exploité tout sentiment, toute larme, toute promesse pour réussir mes écrits. J’ai même pensé à provoquer des sensations pour le plaisir d’une nuit solitaire face à mon écran à noircir des pages virtuelles et ressentir alors les vraies… émotions. J’étais donc en quête de sentiments ordinaires pour vivre en écriture l’extraordinaire dans l’espoir de le partager et de le multiplier.
Mais aujourd’hui j’ai perdu mes émotions. J’ai cru les avoir perdues provisoirement mais cet état me semble définitif désormais. Tout écrit est fruit d’un long raisonnement alors qu’avant mes écrits précédaient ma pensée.
J’ai perdu mes émotions et je déteste cet état de stoïcisme qui me rend imperméable. Rien ne me réjouis. Rien ne m’attriste. Rien ne m’inquiète. Rien ne me motive. J’accepte et je refuse alternativement pour être sûre de bien décider une fois de temps en temps car j’ai aussi perdu mon intuition. Je reproduis presque parfaitement mes jours et même mes histoires se ressemblent. Je voudrais écrire mais je ne suis plus inspirée. Et je me demande si je n’exploite pas, aujourd’hui même, cette carence d’émotions pour écrire un texte pauvre en… émotions.

4 commentaires:

gaelle a dit…

ouf karen!je m identifie trop a ton texte sauf ke chui pas encore arrive au stade de la non emotion...jespere pouvoir me rattraper...

~Chris~ a dit…

Ciao bella... ton eternel défaut... la seul chose qui sois pauvre chez toi, c'est l'estime que tu te porte... tu te sou estime, une fois de plus. quan a l'inspiration, tu est mieu placé que moi pour en parlé!!! lol... tu veu que l'on compare nos blog respectif? voyon voir: le mien... au plus 5 ecrit... le tien... plus de 150 pages sur tout et m'importe quoi, et s'il y manque quelque chose, ce n'est surrement pas l'emotion...

Anonyme a dit…

je ne trouve tout simplement pas les mots adequats!!!tes ecrits manquants de creativite et de poesie comme j'ai voulu le croire et d'emotions comme tu cherches a les decrire sont tout simplement un pur delice dont emane un arome enivrant et dont le delaissement serait qualifiable de crime puni de perpetuite!!!je suis tout simplement sidere face a mon ecran essayant de m'impregner de ces perles tel un adepte hypnotise par son gourou!!!j'espere que tu me feras part de toute nouvelle merveille des la seconde de sa conception!!je te laisse maintenant je m'en vais prendre un cafe dans les bras de morphee! au plaisir karen

ayat_karen a dit…

Merci beaucoup
Jespere que les prochains textes te plairont aussi et que tu me donneras ton avis.
Sincerement,