dimanche, septembre 24, 2006

Une vie pour reflechir.

On se demande souvent quelle serait la meilleure façon d’agir. S’il faut être naturel ou au contraire faire des jeux. Si pour préserver l’amour il faut être joueur et entrer dans le jeu compliqué de la séduction. Si pour préserver l’amitié, il faut parfois être légèrement hypocrite… Ce sont des questions qu’on se pose et qui se résument en un dilemme essentiel : « être naturel ou faire des jeux ? ».
Quand on aime la vie et les gens, il est difficile de jouer la comédie. On essaie d’abord de rester stoïque, distant, froid, méfiant face à cet inconnu charmeur. Mais petit à petit, inconsciemment, on laisse tomber ses armes. Séduit, on oublie de se protéger. On se lance dans l’aventure. On se laisse aller. On se laisse charmer. On veut croire que c’est vrai. Alors l’autre s’en va. Parce que l’autre aime jouer. Et puis l’autre, c’est tout le monde en définitive.
Pour préserver l’amour, ou plutôt ces sentiments bizarres et malhonnêtes qui ressemblent un peu à l’amour, il ne faut jamais être naturel, spontané… Mais plutôt hypocrite et joueur.
Naturelle, je me suis excusée. Mauvais joueur, tu as demandé une nuit pour y penser. Généreuse, je t’accorde toute la vie pour le faire. Toute une vie pour réfléchir. Une vie pour regretter.

1 commentaire:

Paolo a dit…

L'amour est honnêteté. Il est sincérité.
Il est aussi nudité, vulnérabilité, donc confiance (petite soeur de la foi).
Aimer c'est choisir, quelles que soient les conséquences.
Aimer c'est jouer réellement, aimer c'est jouer comme si c'était réel, vrai, à chaque instant. Aimer c'est être conscient. Aimer l'autre c'est aussi apprendre à se connaître et s'accepter et à s'aimer soi-même.
Le jeu est l'étape en-dessous de l'amour, essentielle, mais non pas une fin en soi. L'amour est lui-même une étape, et l'amour n'a plus rien à voir avec l'amitié. L'amour implique des sacrifices que l'amitié ne connait pas...
Préserver l'amitié par l'hypocrisie n'est qu'un jeu sans amour - une humiliation sans humilité. Si l'on aime un ami l'on va lui dire la vérité, au risque de le perdre, car même en ne la disant pas on le perdrait quand même.
la peur est un vent puissant qui vient de la porte ouverte, comme l'amour...
Merci encore de me permettre ces reflexions, le travail aujourd'hui reste plutôt gris, mais les pensées que provoquent tes écrits sont bien lumineuses.
Salut, un compagnon de route.