mercredi, novembre 08, 2006

A vous les hommes...


J’avoue que nous sommes souvent, nous les femmes, indécises. Nous changeons d’avis, nous changeons d’habits, nous changeons de mecs, nous changeons de coiffure… Et quand nous ne trouvons plus rien à changer, nous sombrons dans la dépression. Mais surtout, nous ne savons pas exactement ce que veulent les hommes. Nous disons souvent, le regard fier, le sourire arrogant, qu’après tout, peu importe ce qu’ils veulent, pensent, aiment… Nous prétendons être libérées de leurs regards, attentes, critiques, compliments… Ce n’est pas tout à fait faux ; mais pas tout à fait vrai non plus. Si vous les hommes, vous nous disiez ce que vous attendez de nous, les choses seraient beaucoup plus simples ; mais beaucoup moins belles et mystérieuses du même coup. Car il n’y aurait plus de jeux, plus de séduction et plus de découvertes.
Je ne vous dirai donc pas, dans le même souci de garder les choses intéressantes entre nous, ce que nous attendons de vous. Mais je vous donnerai quelques secrets qui nous rendraient la vie plus facile.


Comme vous, nous sommes fatiguées quelques fois. Et comme vous nous pouvons avoir les cernes aux yeux, les jambes qui traînent et les paupières lourdes. Nous savons que nous sommes fatiguées puisque nous en connaissons la cause. Nous le dire serait aussi inutile que cruel. Nous le faire remarquer n’est pas une chose gentille à faire. Alors épargnez-nous de vos commentaires ! Dites plutot que nous avons bonne mine. Nous saurons que ce n'est pas vrai. Mais nous apprecierons sans doute la delicatesse de l'intention. Ca nous fera peut-etre rire aussi. Ainsi, vous etes sur de gagner.

Les femmes sont sensibles mais fortes. Elles prétendent avoir vite tourné la page quand un homme les déçoit. Elles font mine d’avoir tout oublié, du premier rendez-vous à la dernière dispute, mais ce comportement est souvent dicté par la raison. Alors n’essayez surtout pas de revenir. Restez l’homme qui les a blessées. Car vous serez rejetés après les avoir fait pleurer. Choisissez le salaud au vulnérable. Choisissez le sans-coeur au pathetique. Car nos vies ne sont pas à votre disposition. C’est quand vous rappelez que nous tournons réellement la page. Et ça nous fait tellement plaisir ! Vous revenez toujours... C'est triste quand on y pense vraiment. C'est vraiment triste que vous ne puissiez apprecier votre chance qu'apres l'avoir perdue.

Les femmes prétendent être dérangées quand on les regarde. Mais elles veulent qu’on les fixe, qu’on regarde leurs cheveux, leurs yeux, leurs mains, leur bouche, leurs jambes, leur démarche. Elles ont besoin d’un regard insistant, intimidant, violent. Car ça reste un regard. Et ça reste incertain. Elles continueront leur chemin, heureuses et confiantes, mais elles ne sauront jamais si l’on les regardait vraiment.… Alors regardez-les. Regardez-les jusqu'a ce qu'elles rougissent. Regardez-les jusqu'a ce qu'elles se sentent obligees de detourner le regard. Regardez-les afin de creer par vos regards reciproques une profonde conversation.

Les femmes n’aiment pas entendre cette phrase que vous utilisez trop, qui a perdu de sa valeur à force d’être répétée : « je vais tout te donner". « Tout » équivaut désormais à rien. Car le contenu de « tout » est incertain et tout ce qui est à déterminer dans le futur est sans valeur immédiate. Car « tout » peut se limiter à une soirée. Car « tout » est un mot tellement subjectif. Car « tout » n’inclut souvent pas les choses essentielles : l’amour, la tendresse, l’attention, le respect, la fidélité, la passion… Nous preferons une enumeration, limitee soit-elle, des choses que vous pouvez offrir. Nous preferons un homme qui avoue ne vouloir qu'un ete au bord de la mer a celui qui balance classiquement cette phrase pathetique et trop utilisee: "je vais tout te donner". Non, nous ne voulons pas "tout". Nous voulons juste assez. Pourvu qu'"assez" soit une chose sincere et realisable. "Tout" est hors portee.

Les femmes n’aiment pas les hommes qui parlent sans cesse de leurs derniers exploits, de leurs looks et de leurs beautés. Les femmes aiment être admirées. Elles aiment qu’on leur dise qu’elles sont belles, douces et attirantes. Elles ont besoin d'etre valorisees. Et elles ne sont pas prêtes à partager ce privilège. Surtout pas avec vous, les hommes.


Vous remarquez donc que, comme vous, nous sommes des créatures complexes. Et que comme vous, nous sommes souvent difficiles et imprévisibles. J’ai essayé de résumer en quelques phrases des principes essentiels et quasi-universels. Mais je ne pourrais pretendre, sans me faire trop d'illusions, leur veracite absolue. Car chaque femme reste différente des autres. Chaque femme garde en elle ses qualités propres, son charme unique, sa beauté intérieure, sa façon de séduire, ses peurs, ses gouts, ses craintes, son passé, ses ambitions, ses rêves et sa façon à elle de vous ensorceler. Chacune a un secret qu’elle ne saurait transmettre. Et il n’y a que deux choses communes à toutes : toutes les femmes sont belles et elles veulent toutes être… aimées.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous les femmes vous voulez nous faire croire que vous etes l'incarnation de l'innocence et de la perfection mais ce diable qui sommeil en vous;vaut mieux ne pas le reveiller sinon votre vrai personnalite se devoile...mais toi mon ange ton diable est cache et hesite de sortir...je veux juste que tu saches que ta toujours ete belle,charmante,scintillante,elegante,marrante et provocatrice...mmmmm jadore ce mot...provocatrice!!!A vous les femmes d'ouvrir le bon oeil(voir mon texte que jai editer)meme si vous etes indispensable a la vie!!!A.N.T

maya a dit…

Nous aimerions bien posséder une methode infaillible,mais non!
Le metier de "fille" implique malheureusement de s'adapter sans cesse.Sádapter a quoi?
À son accès d'humeur?
Au changement de ses priorités?
Au debut de la relation nous sommes sa toute premiere priorité,ensuite nous devenons une de ses priorités,et puis apres un certain temps il commence par dire"ecoutes cherie tu n me comprend pas!Le travail est une priorité pour moi.je travaille pour toi ,pour notre avenir".Mais lui en réalité,n'a jamais pensé à l'avenir!jamais nous n'oserions dire que le mec est un sale egoiste,mais il est difficile de ne pas le penser.Nous voyons bien que,pour lui,"la vie,c'est moi d'abord".
"Quand on s'aime,on ne doit rien se cacher"semble etre la regle qui regit les relations.Comme si la transparence etait la garantie de l'amour vrai.Eh bien non!
Nous devons apprendre à ne pas tout déverser sur l'autre.
C'est vrai que le couple peut se perdre dans les mensonges,mais trop de transparence lui est tres nuisible.
Les filles!Nous!Somme super transparente.En ce qui me concerne je le suis excessivement.
LES FILLES!Je vous supplie Cultivez votre jardin secret!
bisou

Paolo a dit…

Une petite mise en comparaison, trop spécifique pour être vraie, trop générale pour être fausse :
les femmes séduisent pour pouvoir vivre une histoire ;
les hommes racontent des histoires pour pouvoir séduire.
En gros, les femmes s'inscrivent dans le temps, le changement (le processus), et les hommes sont à la quête d'évenements, de victoires, de territoires (l'objet).
Pour un/e artiste, son œuvre est avant tout un processus. Pour un amateur/acheteur l'œuvre est un objet, une fois conquis il suffit de veiller à ce que personne ne s'en empare (pendant quelque temps au moins).
Les deux aspects sont réels, et ne peuvent exister l'un sans l'autre. Mais si les femmes sont des artistes (mêmes maudits), les hommes sont des collectionneurs... Le but ultime n'étant ni les unes, ni les autres, mais le fruit qu'ils peuvent offrir par leur relation. Ce fruit n'est pas garanti, ce n'est qu'une possibilité, comme l'amour, comme demain...
Salut, et continue d'écrire stp
Un marcheur.

ayat_karen a dit…

jai lu tous tes commentaires. Merci de lire mon site... Tu crois qu'il y aurait des hommes-artistes et des femmes-collectionneur? Ce serait triste de subir son sort ds le cas contraire!
Merci encore..
Karen.

Paolo a dit…

Oui Karen, il y a aussi des hommes-artistes et des femmes-collectionneurs, bien-sûr. C'est la merveille perpetuelle qu'est la vie, le mélange toujours renouvelé, toujours surprenant d'éléments simples et fondamentaux qui semblent ne pas changer, mais qui se retrouvent parfois (souvent même) dans des positions apparemment incongrues... Je dirais même que ce qui paraît être le plus incongru est bien souvent ce qu'il y a de plus cohérent avec la VIE à l'état pur, si tant est que cela existe. L'équilibre ne réside pas dans le choix d'un extrême en excluant l'autre, ou bien du milieu en excluant les deux extrêmes : il n'est que dans le mouvement de l'un à l'autre, et plus ce mouvement est léger et grâcieux, plus nous laissons d'espace au mystère, et plus nous nous donnons l'autorisation de simplement sourire... Dans la grâce, la joie libre et gratuite !
Pouvons-nous être des artistes collectionneurs, des collectionneurs artistes ?
Puis-je être un homme sensible et féminin sans pour autant croire que je mets en péril ma virilité ?
Peux-tu être une femme "masculine" par son intelligence et sa capacité à pénetrer la trame de la vie, qu'elle soit triviale ou tragique ?
Je le crois, d'ailleurs tu nous le prouves très bien...
Salut

Anonyme a dit…

Vous les femmes*
vous les femmes vous desirez ce que la nature ne vous donne pas ou ce que nous les hommes nous possedons ou nous assujetons. C'est vrai et sure qu'on a quelque chose de plus que vous les femmes seulement recoivent.
Acceptez cette condition avec plaisir et desir c'est la nature qui est chef de notre situation, c'est nous emeteurs et vous recepteurs.
Desole de dire tout cela mais c'est la nature.
Jad
* Pardon julio

ayat_karen a dit…

Jad, je veux seulement que tu saches que la plupart des lecteurs de ce site sont des lectrices!!
A mon avis, nous sommes interdependants...

Anonyme a dit…

Pardon c'est par amour de tes ecritures que je regarde votre site regulierement.
D'apres vos ecritures j'ai cru que vous etes une personne "open mind" mais comme toujours croire ca conduit en erreur.
Desole d'etre fanatisme ou femeniste!
Jad

Anonyme a dit…

Un hommage a toutes les femmes...

Vous autres femmes souvent vous nous pesez
souvent on aurait envie de vous envoyer promener
de vos futilités a vos petites manies
qui nous agacent ou nous inspirent le mépris
et pourtant sans vous l'on s'ennuie
de votre amour on se grandit
de votre tendresse on en redemande encore
pour mieux supporter l'effort
de vos baisers amoureux
vous nous rendez heureux
et l'on souhaite que cela dure toujours
car l'homme n'est rien sans l'amour
et si la femme est l'avenir de l'homme
l'homme est l'écrin de la femme
et s'il y en a que cela étonne
c'est qu'ils ne comprennent pas ces belles âmes.
Jad

geo a dit…

conseil o fam
si vous cherchez un homme beau, riche et intelligent... prenez-en trois